Comment financer l’acquisition d’un bien immobilier ?

Beaucoup de projets immobiliers sont restés au stade de rêve à cause de l’insuffisance de budget d’acquisition. Pourtant, avec de la volonté et un montage financier adapté, il serait plus facile de fiancer l’achat d’un bien immobilier.

Bien préparer l’achat d’une résidence future

Préparer l’achat d’une maison ou d’un appartement, c’est rassembler à l’avance la somme qui permet de financer l’acquisition. L’épargne est à la fois un moyen de rassembler progressivement le capital nécessaire et un placement pour gagner des intérêts. À titre d’exemple, le PEL ou plan d’épargne logement permet de percevoir un intérêt de 1 % et de recevoir une somme jusqu’à 62 100 €. Le PEL permet également d’obtenir d’office un prêt immobilier de 92 000 € avec le taux actuel sur le marché. Le livret (le plus populaire des épargnes) et l’assurance-vie (le plus rentable et le plus avantageux fiscalement) permettent également d’obtenir un apport conséquent.

Constituer un revenu supplémentaire

Le salaire contribue à assurer les charges et les dépenses quotidiennes. Les investissements sont des sources de revenus supplémentaires qui permettent de réaliser des dépenses onéreuses comme l’achat d’une voiture ou d’une résidence. Ceux qui envisagent un jour de mener une opération immobilière doivent redoubler d’efforts pour gagner de l’argent. Il y a entre autres l’exploitation de fonds de commerce ou l’exercice d’une activité secondaire.

Obtenir un financement immédiat

Le prêt immobilier permet d’obtenir dans l’immédiat le budget d’acquisition sans attendre l’échéance d’une épargne. Le capital obtenu avec un crédit immobilier peut financer intégralement ou en partie l’acquisition d’un bien immobilier. En principe, c’est la somme affectée au paiement du loyer (achat de résidence) ou le loyer récolté (investissement locatif) qui sert à rembourser petit à petit le prêt. Pour faciliter l’accès au logement, d’autres prêts sous forme d’aide comme le prêt d’accession sociale (PAS) et le prêt à taux zéro (PTZ) complètent le budget et réduisent le coût de financement grâce à leur taux d’intérêt très faible.

Poursuivre sa lecture avec des définitions sur le crédit